Publié le mercredi 21 octobre 2020 à 14h33

La moule de bouchot de Pénestin au Patrimoine Culturel Immatériel de France

  • La moule de bouchot de Pénestin au Patrimoine Culturel Immatériel de France - © Alexandre Lamoureux
Après avoir obtenu le label Site Remarquable du Goût en 2013, les moules de bouchot de Pénestin sont désormais également inscrites au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) de France. Une distinction qui met à nouveau la petite coquille bleue et la commune de Pénestin à l’honneur.

Créé en application de la convention Unesco de 2003, l’Inventaire national du PCI en France est tenu et mis à jour par le ministère de la Culture. Le projet d’adhésion, porté en 2019 par la Fédération des Sites remarquables du Goût, en collaboration avec la mairie de Pénestin et la Confrérie des Bouchoteurs, a été approuvé ce mercredi 14 octobre. 

Implantés à partir du XIXème siècle, les bouchots produisent en effet des coquillages renommés pour leur qualité due à la richesse et à la pureté des eaux de l’estuaire de la Vilaine. La mytiliculture est ainsi le plus important secteur économique de Pénestin. Respectueuse des saisons et de la nature, faisant parti intégrante du terroir régional, valorisée et expliquée à travers de nombreuses manifestation culturelles et pédagogiques, la culture des moules de bouchot à Pénestin répond donc au cahier des charges et obtient ainsi ses lettres de noblesse auprès du ministère de la Culture. 
Cette consécration est évidemment l’aboutissement du travail des « paysans de la mer » comme on appelle les mytiliculteurs au pays. Une histoire qui dure depuis près de 150 ans à Pénestin, et qui est loin d’être terminée.